HISTOIRE

Ce Centre a été créé en 1423 comme monastère du Gesuati, des moines laïques qui se consacre au soin des malades appelés comme ςa pour leur fréquente invocation à Jésus; à la fin du quinzième siècle ils avaient aussi commencé la construction de l'église de Sainte-Marie de la Visitation

En 1669, le couvent et l'église ont été achetés par les Pères dominicains, qui ont construit la nouvelle église de Santa Maria del Rosario et ont commencé l'élargissement du couvent sous la direction de l'architecte Giorgio Massari.

 En 1810, Napoléon au milieu d'un décret, promulguait la suppression de l'ordre religieux et confisquait leurs propriétés.
De 1815 à 1850 le bâtiment a été géré comme orphelinat par la Municipalité de Venise, et de 1851 à 1866 a été confiée aux Pères Soumasques de Saint-Jérôme, mais leur Congrégation prit la retraite en 1866.
L'orphelinat a été acheté en 1867 par la Congrégation de la Charité, une organisation laïque avec un but éducatif, qui décidait de vendre la propriété en 1923.

Le 4 août 1923 Don Orione achetait tout l'établissement par la poursuite des travaux pour les orphelins et les enfants avec des situations familiales difficiles.

Pour décennies, le pensionnat avec ses écoles professionnelles et ses laboratoires en mécanique, la menuiserie et la typographie, se préoccupait de la formation de centaines de jeunes qui après leur études étaient très populaires dans le monde du travail, d'ici dérive le nom de l'Institut "Artigianelli".

Dans le début des années quatre-vingt, pour répondre à la modification des tendances et de nombreuses demandes de fournir des logements aux étudiants qui chaque jour venaient de différentes et quelque fois trop loin régions pour fréquenter les universités de la ville, se déroula de l'aide aux enfants à l'accueil des étudiants universitaires.

Au début du nouveau millénaire, des nouveaux scénarios se présentaient à Venise: d'une part, les étudiants ne cherchaient plus un lieu de résidence calme et paisible, bien que soumis à quelques règles simples de la coexistence; d'autre part, la ville, même grâce au grand événement du Jubilé de l'an 2000, était devenu une destination pour milliers de gens venant de touts pays du monde. Pour cette raison, le complexe a été transformé en Maison Religieuse de l'Accueil et Centre de Conférence, en reconnaissant à cette structure le potentiel d'un lieu privilégié des touristes avec un «visage humain», qui fait découvrir la valeur de la rencontre un avec l'autre.

Le Centre est ouvert à tout le monde: hommes et femmes de tous âges et conditions socioculturels, les personnes laïques et quelles religieuses et les groupes, croyants et non croyants qui sont ouverts à l'écoute, au dialogue, à la confrontation; à lesquelles qui sont déjà arrivées et à lesquelles qui sont encore sur la route, désireux de communiquer, attirés par la paix et la sérénité de l'endroit ainsi que de l'accueil fraternel.

Le but matériel du travail en cours à ce Centre est lequel de soutenir financièrement le travail des organismes de charité Don Orione, qui en Italie et dans le monde assistent près d'un million de personnes; pour cette raison c’est notre devoir de remercier tous ceux qui collaborent avec nous, qui nous ont aidés et nous aident, et tous vous qui choisissent notre maison pour un séjour à Venise, car avec notre travail et votre présence nous pouvons aider ce monde du bien.

Don Orione

Aller à la page Don Luigi Orione.